Bilan de mandats

Conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger de 2003 à 2014

La réforme de la représentation des Français établis hors de France, qui entrera en vigueur avec les élections consulaires du 24 mai 2014, met fin prématurément à mon mandat actuel de membre de l’Assemblée des Français de l’étranger. Réélu pour un second mandat de 6 ans en 2009, celui-ci courait jusqu’en 2015. Le gouvernement socialiste a tenu à faire appliquer sa réforme sans attendre la fin des mandats AFE de notre zone. J’ai donc effectué depuis 2003 deux mandats de conseiller à l’AFE, moins un an soustrait à la légitimité démocratique qui m’avait été confiée par nos compatriotes de la zone andine.Ces onze années passées à défendre vos droits et intérêts en tant qu’élu de la République de juin 2003 à juin 2014, ont été bien remplies.

A l’AFE, j’appartiens au groupe de l’Union des Républicains de la droite et du centre (URDC), présidé par le sénateur Christophe Frassa (voir en lien ci-contre).
En juin 2012, j’ai été candidat à la première élection des députés des Français établis hors de France, investi par le Parti Radical et l’Alliance des centres dans la 2circonscription d’Amérique latine et des Caraïbes. C’est sur l’instigation de Jean-Louis Borloo, qui est à l’origine de la création d’un nouveau parti, l’UDI rassemblant tous les mouvements qui se réclamaient du centre, que j’ai continué dans cette voie centriste, qui correspond à mes valeurs profondes sociales et républicaines.

En savoir plus: Réforme de l’AFE  Groupe URDC