Conseil consulaire

Conseiller consulaire

Un conseil consulaire a été créé en Colombie dans le cadre des dispositions de la loi du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France.

Après l'élection des trois conseillers pour la Colombie le 24 mai 2014, la mise en place du conseil consulaire a eu lieu le 20 juin 2014 à l'Ambassade de France à Bogota sous la présidence de l'ambassadeur et en présence de Mme Martine Festaud consul-adjoint, chef de Chancellerie. Lors de cette réunion il a été décidé par unanimité de faire une vice-présidence tournante chaque deux ans. J'ai été élu vice-président du Conseil consulaire de 2014 à 2016.

Rôle des conseillers consulaires

Les conseillers consulaires sont des élus de proximité, représentant les français établis hors de France auprès des ambassades et des consulats, au sein des conseils consulaires. Ils siègent sous la présidence du chef de poste au moins deux fois par an, en fonction du volume de sujets à traiter.
Le Conseil consulaire à Bogota participe à la mise en place des politiques conduites pour les français de Colombie (enseignement, aides sociales, emploi et formation professionnelle, sécurité).

Lors du 1er Conseil consulaire, il a été décidé une fréquence de six conseils par an:

  • Un conseil à vocation sociale qui examine les subventions aux organismes locaux d'entraide et de solidarité, l'attribution des allocations de secours aux Français âgés, handicapés ou indigents inscrits au Registre. Les membres seront entre autre le médecin-conseil, l'administrateur de la Caisse des Français de l'étranger résidant dans la circonscription (CFE), la présidente de l'association de bienfaisance, un représentant de chacune des associations UFE et ADFE. Seuls les membre de droit, président et conseillers consulaires ont voix délibérative.
  • Deux conseils sur l'enseignement français à l'étranger pour l'examen de l'attribution des bourses scolaires. Les membres seront le COCAC, les chefs d'établissement, les représentants des organisations syndicales des personnels enseignants, les représentants des associations de parents d'élèves, un représentant de chacun des associations UFE et ADFE. Tous ces membres ont voix délibérative.
  • Un conseil sur les questions de sécurité avec les attachés de défense et de sécurité intérieure, le médecin-conseil et les chefs d'îlots et leurs adjoints.
  • Un conseil par semestre à vocation générale avec seulement les conseillers consulaires.

L'action du conseiller consulaire est encadrée par les textes. Le conseiller consulaire doit agir dans le respect des autorités françaises dans le cadre d'un dialogue constructif avec l'Ambassade. Il est également impératif pour le conseiller consulaire de respecter tout autant les autorités du pays de résidence. La conseiller consulaire ne peut pas se substituer à l'action de l'Ambassade et du Consulat de France.

En revanche le conseiller consulaire est dans son rôle lorsqu'il inspire la réflexion des autorités françaises et qu'il fait part de la préoccupation et des souhaits de notre communauté de Colombie. A ce titre, en tant que conseiller consulaire je peux être à l'initiative de nombreuses actions positives et concrètes, notamment en partenariat avec les associations.