Mon engagement écologique

La protection de l’environnement et un thème qui me tient particulièrement à cœur et pour lequel je m’engage dans tous les aspects de ma vie : au niveau personnel, professionnel et politique.

La protection de l’environnement et un thème qui me tient particulièrement à cœur et pour lequel je m’engage dans tous les aspects de ma vie : au niveau personnel, professionnel et politique.

La protection de l’environnement et un thème qui me tient particulièrement à cœur et pour lequel je m’engage dans tous les aspects de ma vie : au niveau personnel, professionnel et politique.

Dans le cadre de mes fonctions de chef d’entreprise des sociétés Transpack (entreprise internationale de déménagement) et Transarchivos (gestion des archives des entreprises), je me suis engagé depuis de nombreuses années à réduire l’impact écologique de nos activités industrielles, mise en place de stratégies de digitalisation pour réduire la consommation de papier, réduction de l’utilisation de matériaux en plastique, particulièrement polluants, etc. Pour consulter l’ensemble de nos mesures pour protéger l’environnement, veuillez consulter notre charte de Responsabilité social et environnementale en cliquant ici. Dernière phrase à intégrer après la mise en place de la politique de RSE.

Dans le cadre de mes fonctions de chef d’entreprise des sociétés Transpack (entreprise internationale de déménagement) et Transarchivos (gestion des archives des entreprises), je me suis engagé depuis de nombreuses années à réduire l’impact écologique de nos activités industrielles, mise en place de stratégies de digitalisation pour réduire la consommation de papier, réduction de l’utilisation de matériaux en plastique, particulièrement polluants, etc. Pour consulter l’ensemble de nos mesures pour protéger l’environnement, veuillez consulter notre charte de Responsabilité social et environnementale en cliquant ici. Dernière phrase à intégrer après la mise en place de la politique de RSE.

Dans le cadre de mes fonctions de chef d’entreprise des sociétés Transpack (entreprise internationale de déménagement) et Transarchivos (gestion des archives des entreprises), je me suis engagé depuis de nombreuses années à réduire l’impact écologique de nos activités industrielles, mise en place de stratégies de digitalisation pour réduire la consommation de papier, réduction de l’utilisation de matériaux en plastique, particulièrement polluants, etc. Pour consulter l’ensemble de nos mesures pour protéger l’environnement, veuillez consulter notre charte de Responsabilité social et environnementale en cliquant ici. Dernière phrase à intégrer après la mise en place de la politique de RSE.

Alors qu’au début des années 2000 l’écologie n’était pas encore aussi médiatisée qu’aujourd’hui, j’étais déjà personnellement investi dans la lutte contre la déforestation. J’ai reçu en 2001 le prix "Juan Peralta Ecology Award" de l’association Pan American International Movers Association (PAIMA), au titre de l'activité de conservation des équilibres écologiques. Ce prix récompense chaque année l’engagement de l’entrepreneur spécialisé dans le transport qui se distingue le plus par sa conscience environnementale et sa mise en place d’actions écologiques concrètes. Il m’a été décerné pour mon projet de préservation de plus de 55000 arbres sur le terrain "Los Frailejones" dans la zone urbaine de Bogota, mettre en lien l’article sur la compensation carbone lorsque le projet aura été mené a bien.

Alors qu’au début des années 2000 l’écologie n’était pas encore aussi médiatisée qu’aujourd’hui, j’étais déjà personnellement investi dans la lutte contre la déforestation. J’ai reçu en 2001 le prix "Juan Peralta Ecology Award" de l’association Pan American International Movers Association (PAIMA), au titre de l'activité de conservation des équilibres écologiques. Ce prix récompense chaque année l’engagement de l’entrepreneur spécialisé dans le transport qui se distingue le plus par sa conscience environnementale et sa mise en place d’actions écologiques concrètes. Il m’a été décerné pour mon projet de préservation de plus de 55000 arbres sur le terrain "Los Frailejones" dans la zone urbaine de Bogota, mettre en lien l’article sur la compensation carbone lorsque le projet aura été mené a bien.

Alors qu’au début des années 2000 l’écologie n’était pas encore aussi médiatisée qu’aujourd’hui, j’étais déjà personnellement investi dans la lutte contre la déforestation. J’ai reçu en 2001 le prix "Juan Peralta Ecology Award" de l’association Pan American International Movers Association (PAIMA), au titre de l'activité de conservation des équilibres écologiques. Ce prix récompense chaque année l’engagement de l’entrepreneur spécialisé dans le transport qui se distingue le plus par sa conscience environnementale et sa mise en place d’actions écologiques concrètes. Il m’a été décerné pour mon projet de préservation de plus de 55000 arbres sur le terrain "Los Frailejones" dans la zone urbaine de Bogota, mettre en lien l’article sur la compensation carbone lorsque le projet aura été mené a bien.

Play

Mais je m’investis également dans l’écologie au travers de projets personnels. En 2004, j’ai été sélectionné par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour participer à un programme d'aide à plus de 1200 familles paysannes. Il s’agissait d’un programme de substitution des cultures illicites pour appuyer les paysans dans leur conversion à la culture du café. Ce projet, parrainé par le gouvernement français sur trois ans, a permis de commercialiser la production de ces petits producteurs de café sous le label de « café équitable » et de « produits de paix ». Je suis heureux d’avoir participé à ce projet qui a contribué à améliorer les conditions de vie. Je vous invite à écouter mon intervention sur RFI à propos de ce projet.

Mais je m’investis également dans l’écologie au travers de projets personnels. En 2004, j’ai été sélectionné par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour participer à un programme d'aide à plus de 1200 familles paysannes. Il s’agissait d’un programme de substitution des cultures illicites pour appuyer les paysans dans leur conversion à la culture du café. Ce projet, parrainé par le gouvernement français sur trois ans, a permis de commercialiser la production de ces petits producteurs de café sous le label de « café équitable » et de « produits de paix ». Je suis heureux d’avoir participé à ce projet qui a contribué à améliorer les conditions de vie. Je vous invite à écouter mon intervention sur RFI à propos de ce projet.

Mais je m’investis également dans l’écologie au travers de projets personnels. En 2004, j’ai été sélectionné par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour participer à un programme d'aide à plus de 1200 familles paysannes. Il s’agissait d’un programme de substitution des cultures illicites pour appuyer les paysans dans leur conversion à la culture du café. Ce projet, parrainé par le gouvernement français sur trois ans, a permis de commercialiser la production de ces petits producteurs de café sous le label de « café équitable » et de « produits de paix ». Je suis heureux d’avoir participé à ce projet qui a contribué à améliorer les conditions de vie. Je vous invite à écouter mon intervention sur RFI à propos de ce projet.

previous arrow
next arrow
Slider

Mon engagement écologique

La protection de l’environnement et un thème qui me tient particulièrement à cœur et pour lequel je m’engage dans tous les aspects de ma vie : au niveau personnel, professionnel et politique.

La protection de l’environnement et un thème qui me tient particulièrement à cœur et pour lequel je m’engage dans tous les aspects de ma vie : au niveau personnel, professionnel et politique.

La protection de l’environnement et un thème qui me tient particulièrement à cœur et pour lequel je m’engage dans tous les aspects de ma vie : au niveau personnel, professionnel et politique.

Dans le cadre de mes fonctions de chef d’entreprise des sociétés Transpack (entreprise internationale de déménagement) et Transarchivos (gestion des archives des entreprises), je me suis engagé depuis de nombreuses années à réduire l’impact écologique de nos activités industrielles, mise en place de stratégies de digitalisation pour réduire la consommation de papier, réduction de l’utilisation de matériaux en plastique, particulièrement polluants, etc. Pour consulter l’ensemble de nos mesures pour protéger l’environnement, veuillez consulter notre charte de Responsabilité social et environnementale en cliquant ici. Dernière phrase à intégrer après la mise en place de la politique de RSE.

Dans le cadre de mes fonctions de chef d’entreprise des sociétés Transpack (entreprise internationale de déménagement) et Transarchivos (gestion des archives des entreprises), je me suis engagé depuis de nombreuses années à réduire l’impact écologique de nos activités industrielles, mise en place de stratégies de digitalisation pour réduire la consommation de papier, réduction de l’utilisation de matériaux en plastique, particulièrement polluants, etc. Pour consulter l’ensemble de nos mesures pour protéger l’environnement, veuillez consulter notre charte de Responsabilité social et environnementale en cliquant ici. Dernière phrase à intégrer après la mise en place de la politique de RSE.

Dans le cadre de mes fonctions de chef d’entreprise des sociétés Transpack (entreprise internationale de déménagement) et Transarchivos (gestion des archives des entreprises), je me suis engagé depuis de nombreuses années à réduire l’impact écologique de nos activités industrielles, mise en place de stratégies de digitalisation pour réduire la consommation de papier, réduction de l’utilisation de matériaux en plastique, particulièrement polluants, etc. Pour consulter l’ensemble de nos mesures pour protéger l’environnement, veuillez consulter notre charte de Responsabilité social et environnementale en cliquant ici. Dernière phrase à intégrer après la mise en place de la politique de RSE.

Alors qu’au début des années 2000 l’écologie n’était pas encore aussi médiatisée qu’aujourd’hui, j’étais déjà personnellement investi dans la lutte contre la déforestation. J’ai reçu en 2001 le prix "Juan Peralta Ecology Award" de l’association Pan American International Movers Association (PAIMA), au titre de l'activité de conservation des équilibres écologiques. Ce prix récompense chaque année l’engagement de l’entrepreneur spécialisé dans le transport qui se distingue le plus par sa conscience environnementale et sa mise en place d’actions écologiques concrètes. Il m’a été décerné pour mon projet de préservation de plus de 55000 arbres sur le terrain "Los Frailejones" dans la zone urbaine de Bogota, mettre en lien l’article sur la compensation carbone lorsque le projet aura été mené a bien.

Alors qu’au début des années 2000 l’écologie n’était pas encore aussi médiatisée qu’aujourd’hui, j’étais déjà personnellement investi dans la lutte contre la déforestation. J’ai reçu en 2001 le prix "Juan Peralta Ecology Award" de l’association Pan American International Movers Association (PAIMA), au titre de l'activité de conservation des équilibres écologiques. Ce prix récompense chaque année l’engagement de l’entrepreneur spécialisé dans le transport qui se distingue le plus par sa conscience environnementale et sa mise en place d’actions écologiques concrètes. Il m’a été décerné pour mon projet de préservation de plus de 55000 arbres sur le terrain "Los Frailejones" dans la zone urbaine de Bogota, mettre en lien l’article sur la compensation carbone lorsque le projet aura été mené a bien.

Alors qu’au début des années 2000 l’écologie n’était pas encore aussi médiatisée qu’aujourd’hui, j’étais déjà personnellement investi dans la lutte contre la déforestation. J’ai reçu en 2001 le prix "Juan Peralta Ecology Award" de l’association Pan American International Movers Association (PAIMA), au titre de l'activité de conservation des équilibres écologiques. Ce prix récompense chaque année l’engagement de l’entrepreneur spécialisé dans le transport qui se distingue le plus par sa conscience environnementale et sa mise en place d’actions écologiques concrètes. Il m’a été décerné pour mon projet de préservation de plus de 55000 arbres sur le terrain "Los Frailejones" dans la zone urbaine de Bogota, mettre en lien l’article sur la compensation carbone lorsque le projet aura été mené a bien.

Play

Mais je m’investis également dans l’écologie au travers de projets personnels. En 2004, j’ai été sélectionné par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour participer à un programme d'aide à plus de 1200 familles paysannes. Il s’agissait d’un programme de substitution des cultures illicites pour appuyer les paysans dans leur conversion à la culture du café. Ce projet, parrainé par le gouvernement français sur trois ans, a permis de commercialiser la production de ces petits producteurs de café sous le label de « café équitable » et de « produits de paix ». Je suis heureux d’avoir participé à ce projet qui a contribué à améliorer les conditions de vie. Je vous invite à écouter mon intervention sur RFI à propos de ce projet.

Mais je m’investis également dans l’écologie au travers de projets personnels. En 2004, j’ai été sélectionné par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour participer à un programme d'aide à plus de 1200 familles paysannes. Il s’agissait d’un programme de substitution des cultures illicites pour appuyer les paysans dans leur conversion à la culture du café. Ce projet, parrainé par le gouvernement français sur trois ans, a permis de commercialiser la production de ces petits producteurs de café sous le label de « café équitable » et de « produits de paix ». Je suis heureux d’avoir participé à ce projet qui a contribué à améliorer les conditions de vie. Je vous invite à écouter mon intervention sur RFI à propos de ce projet.

Mais je m’investis également dans l’écologie au travers de projets personnels. En 2004, j’ai été sélectionné par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour participer à un programme d'aide à plus de 1200 familles paysannes. Il s’agissait d’un programme de substitution des cultures illicites pour appuyer les paysans dans leur conversion à la culture du café. Ce projet, parrainé par le gouvernement français sur trois ans, a permis de commercialiser la production de ces petits producteurs de café sous le label de « café équitable » et de « produits de paix ». Je suis heureux d’avoir participé à ce projet qui a contribué à améliorer les conditions de vie. Je vous invite à écouter mon intervention sur RFI à propos de ce projet.

previous arrow
next arrow