Qui suis je ? Mon engagement politique et citoyen

Ancien élève de l’Ecole militaire de Saint Maixent et militaire de carrière durant cinq années avant de devenir dans les travaux publics, j’ai travaillé dans des pays aux cultures aussi riches que diverses :la Norvège, l’Ecosse, l’Irak, l’ Arabie Saoudite, l’ Algérie, le Yémen et à Djibouti. Régimes dictatoriaux, pays en crise, centres d’intérêt géopolitiques majeurs, ces expériences m’ont permis de réfléchir à la diversité du monde et de partager aujourd’hui mon vécu avec les jeunes générations.

Ancien élève de l’Ecole militaire de Saint Maixent et militaire de carrière durant cinq années avant de devenir dans les travaux publics, j’ai travaillé dans des pays aux cultures aussi riches que diverses :la Norvège, l’Ecosse, l’Irak, l’ Arabie Saoudite, l’ Algérie, le Yémen et à Djibouti. Régimes dictatoriaux, pays en crise, centres d’intérêt géopolitiques majeurs, ces expériences m’ont permis de réfléchir à la diversité du monde et de partager aujourd’hui mon vécu avec les jeunes générations.

Ancien élève de l’Ecole militaire de Saint Maixent et militaire de carrière durant cinq années avant de devenir dans les travaux publics, j’ai travaillé dans des pays aux cultures aussi riches que diverses :la Norvège, l’Ecosse, l’Irak, l’ Arabie Saoudite, l’ Algérie, le Yémen et à Djibouti. Régimes dictatoriaux, pays en crise, centres d’intérêt géopolitiques majeurs, ces expériences m’ont permis de réfléchir à la diversité du monde et de partager aujourd’hui mon vécu avec les jeunes générations.

C’est en 1982 que la vie m’a amené en Colombie, dans la région andine du Guavio. Afin de gérer un projet hydroélectrique, j’ai pris la direction de 1200 employés colombiens. De cette Colombie rurale du Guavio à la métropole électrique de Bogota, j’ai pu côtoyer la société colombienne dans toute sa diversité et devenir un colombien de cœur. Après les années de plomb dues au narcotrafic et 50 ans de guerre civile, j’ai assisté avec émotion à la signature des accords de paix et à l’ouverture du pays au tourisme et aux investissements étrangers. Je suis ravi d’avoir vu grandir ces dernières années la grande famille des français de Colombie, d’avoir vu les enfants devenir adultes et les parents devenir grands-parents, dans cette convivialité caractéristique de la communauté française. J’ai toujours participé soutenue à la vie de notre communauté et je suis aujourd’hui pour tous ses membres une référence amicale et bienveillante.

C’est en 1982 que la vie m’a amené en Colombie, dans la région andine du Guavio. Afin de gérer un projet hydroélectrique, j’ai pris la direction de 1200 employés colombiens. De cette Colombie rurale du Guavio à la métropole électrique de Bogota, j’ai pu côtoyer la société colombienne dans toute sa diversité et devenir un colombien de cœur. Après les années de plomb dues au narcotrafic et 50 ans de guerre civile, j’ai assisté avec émotion à la signature des accords de paix et à l’ouverture du pays au tourisme et aux investissements étrangers. Je suis ravi d’avoir vu grandir ces dernières années la grande famille des français de Colombie, d’avoir vu les enfants devenir adultes et les parents devenir grands-parents, dans cette convivialité caractéristique de la communauté française. J’ai toujours participé soutenue à la vie de notre communauté et je suis aujourd’hui pour tous ses membres une référence amicale et bienveillante.

C’est en 1982 que la vie m’a amené en Colombie, dans la région andine du Guavio. Afin de gérer un projet hydroélectrique, j’ai pris la direction de 1200 employés colombiens. De cette Colombie rurale du Guavio à la métropole électrique de Bogota, j’ai pu côtoyer la société colombienne dans toute sa diversité et devenir un colombien de cœur. Après les années de plomb dues au narcotrafic et 50 ans de guerre civile, j’ai assisté avec émotion à la signature des accords de paix et à l’ouverture du pays au tourisme et aux investissements étrangers. Je suis ravi d’avoir vu grandir ces dernières années la grande famille des français de Colombie, d’avoir vu les enfants devenir adultes et les parents devenir grands-parents, dans cette convivialité caractéristique de la communauté française. J’ai toujours participé soutenue à la vie de notre communauté et je suis aujourd’hui pour tous ses membres une référence amicale et bienveillante.

Engagé depuis près de 20 ans auprès des français de Colombie
Citoyen engagé, j’ai toujours eu à cœur de m’investir pour améliorer les conditions de vie de mes compatriotes. C’est en 1997 que j’ai commencé à m’engager pour les français de Colombie en devenant Président du Club Richelieu Colombie. Pour défendre au mieux vos intérêts, il me faut être sur tous les fronts.
En plus de mon mandat actuel de Conseiller consulaire, je suis Conseiller honoraire de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) depuis octobre 2014, après y avoir siégé de 2003 à 2014. En tant que membre élu de l’AFE, j’ai eu la charge de la circonscription de la zone andine (Colombie, Bolivie, Equateur, Pérou, Venezuela) durant 11 ans, avant que la réforme de la représentation des Français établis hors de France en 2014 ne délimite de nouvelles circonscriptions par pays. En tant que Conseiller honoraire, c’est un statut complémentaire à celui de mon rôle d’élu de terrain, car il me permet de rapporter vos revendications aux élus français (députés et sénateurs).

Engagé depuis près de 20 ans auprès des français de Colombie
Citoyen engagé, j’ai toujours eu à cœur de m’investir pour améliorer les conditions de vie de mes compatriotes. C’est en 1997 que j’ai commencé à m’engager pour les français de Colombie en devenant Président du Club Richelieu Colombie. Pour défendre au mieux vos intérêts, il me faut être sur tous les fronts.
En plus de mon mandat actuel de Conseiller consulaire, je suis Conseiller honoraire de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) depuis octobre 2014, après y avoir siégé de 2003 à 2014. En tant que membre élu de l’AFE, j’ai eu la charge de la circonscription de la zone andine (Colombie, Bolivie, Equateur, Pérou, Venezuela) durant 11 ans, avant que la réforme de la représentation des Français établis hors de France en 2014 ne délimite de nouvelles circonscriptions par pays. En tant que Conseiller honoraire, c’est un statut complémentaire à celui de mon rôle d’élu de terrain, car il me permet de rapporter vos revendications aux élus français (députés et sénateurs).

Engagé depuis près de 20 ans auprès des français de Colombie
Citoyen engagé, j’ai toujours eu à cœur de m’investir pour améliorer les conditions de vie de mes compatriotes. C’est en 1997 que j’ai commencé à m’engager pour les français de Colombie en devenant Président du Club Richelieu Colombie. Pour défendre au mieux vos intérêts, il me faut être sur tous les fronts.
En plus de mon mandat actuel de Conseiller consulaire, je suis Conseiller honoraire de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) depuis octobre 2014, après y avoir siégé de 2003 à 2014. En tant que membre élu de l’AFE, j’ai eu la charge de la circonscription de la zone andine (Colombie, Bolivie, Equateur, Pérou, Venezuela) durant 11 ans, avant que la réforme de la représentation des Français établis hors de France en 2014 ne délimite de nouvelles circonscriptions par pays. En tant que Conseiller honoraire, c’est un statut complémentaire à celui de mon rôle d’élu de terrain, car il me permet de rapporter vos revendications aux élus français (députés et sénateurs).

Club Richelieu Colombie,

Club Richelieu Colombie

Club Richelieu Colombie

Déterminé à assurer votre représentation auprès des institutions françaises, je suis Président et Président d’honneur de l’Union des Français de l'étranger (UFE) de Colombie depuis 1998. Reconnue d’utilité publique en 1936, l’UFE était la seule association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980, elle est donc à l’origine des fondements de tous les droits accordés à nos compatriotes Français expatriés. A l’étranger les Présidents de assistent aux différentes commissions consulaires, ils y représentent l’association. L’UFE travaille en liaison étroite avec les Sénateurs représentant les Français établis hors de France élus en application de la loi du 27 Octobre 1946.
J’exerce ce double mandat au sein de l’UFE afin d’assurer la défense de vos intérêts et de ceux de tous les Français de l’étranger. Je vous représente auprès des institutions et des pouvoirs publics dans tous les domaines qui touchent directement la vie des expatriés : droit, protection sociale, santé, enseignement, fiscalité, sécurité, etc.

Déterminé à assurer votre représentation auprès des institutions françaises, je suis Président et Président d’honneur de l’Union des Français de l'étranger (UFE) de Colombie depuis 1998. Reconnue d’utilité publique en 1936, l’UFE était la seule association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980, elle est donc à l’origine des fondements de tous les droits accordés à nos compatriotes Français expatriés. A l’étranger les Présidents de assistent aux différentes commissions consulaires, ils y représentent l’association. L’UFE travaille en liaison étroite avec les Sénateurs représentant les Français établis hors de France élus en application de la loi du 27 Octobre 1946.
J’exerce ce double mandat au sein de l’UFE afin d’assurer la défense de vos intérêts et de ceux de tous les Français de l’étranger. Je vous représente auprès des institutions et des pouvoirs publics dans tous les domaines qui touchent directement la vie des expatriés : droit, protection sociale, santé, enseignement, fiscalité, sécurité, etc.

Déterminé à assurer votre représentation auprès des institutions françaises, je suis Président et Président d’honneur de l’Union des Français de l'étranger (UFE) de Colombie depuis 1998. Reconnue d’utilité publique en 1936, l’UFE était la seule association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980, elle est donc à l’origine des fondements de tous les droits accordés à nos compatriotes Français expatriés. A l’étranger les Présidents de assistent aux différentes commissions consulaires, ils y représentent l’association. L’UFE travaille en liaison étroite avec les Sénateurs représentant les Français établis hors de France élus en application de la loi du 27 Octobre 1946.
J’exerce ce double mandat au sein de l’UFE afin d’assurer la défense de vos intérêts et de ceux de tous les Français de l’étranger. Je vous représente auprès des institutions et des pouvoirs publics dans tous les domaines qui touchent directement la vie des expatriés : droit, protection sociale, santé, enseignement, fiscalité, sécurité, etc.

En juin 2012, j’ai été candidat à la première élection des députés des Français établis hors de France, investi à la fois par le Parti Radical et l’Alliance des centres dans la 2e circonscription d’Amérique latine et des Caraïbes. C’est à l’ instigation de Jean-Louis Borloo, Président du Parti radical et créateur de l’UDI rassemblant tous les mouvements qui se réclamaient du centre, que j’ai continué dans cette voie centriste, pour servir les valeurs de la République.

En juin 2012, j’ai été candidat à la première élection des députés des Français établis hors de France, investi à la fois par le Parti Radical et l’Alliance des centres dans la 2e circonscription d’Amérique latine et des Caraïbes. C’est à l’ instigation de Jean-Louis Borloo, Président du Parti radical et créateur de l’UDI rassemblant tous les mouvements qui se réclamaient du centre, que j’ai continué dans cette voie centriste, pour servir les valeurs de la République.

En juin 2012, j’ai été candidat à la première élection des députés des Français établis hors de France, investi à la fois par le Parti Radical et l’Alliance des centres dans la 2e circonscription d’Amérique latine et des Caraïbes. C’est à l’ instigation de Jean-Louis Borloo, Président du Parti radical et créateur de l’UDI rassemblant tous les mouvements qui se réclamaient du centre, que j’ai continué dans cette voie centriste, pour servir les valeurs de la République.

Play
Play

Mon engagement politique se perpétue au sein du Mouvement Radical, àa la tête duquel Laurent Hénart a été élu président en juin 2014, succédant à Jean-Louis Borloo. Le Mouvement radical, créé en 1901, sous le nom de Parti Radical, est le plus ancien parti politique français. Les valeurs qu’il porte -fondement sur lequel il s’est construit -restent plus que jamais d’actualité : la République laïque et solidaire, l’enseignement gratuit pour tous, la liberté d’entreprendre et le droit à la formation tout au long de la vie. L’humanisme est aussi au cœur de la pensée radicale, en ces termes qui ouvrent le socle des valeurs du Parti radical : « Il n’est rien dans l’ordre politique qui soit au-dessus de la personne humaine ». Les valeurs du Mouvement Radical, profondément sociales et républicaines, correspondent à ma vision de l’engagement, dans laquelle l’humain est toujours au cœur de la politique.

Mon engagement politique se perpétue au sein du Mouvement Radical, àa la tête duquel Laurent Hénart a été élu président en juin 2014, succédant à Jean-Louis Borloo. Le Mouvement radical, créé en 1901, sous le nom de Parti Radical, est le plus ancien parti politique français. Les valeurs qu’il porte -fondement sur lequel il s’est construit -restent plus que jamais d’actualité : la République laïque et solidaire, l’enseignement gratuit pour tous, la liberté d’entreprendre et le droit à la formation tout au long de la vie. L’humanisme est aussi au cœur de la pensée radicale, en ces termes qui ouvrent le socle des valeurs du Parti radical : « Il n’est rien dans l’ordre politique qui soit au-dessus de la personne humaine ». Les valeurs du Mouvement Radical, profondément sociales et républicaines, correspondent à ma vision de l’engagement, dans laquelle l’humain est toujours au cœur de la politique.

Mon engagement politique se perpétue au sein du Mouvement Radical, àa la tête duquel Laurent Hénart a été élu président en juin 2014, succédant à Jean-Louis Borloo. Le Mouvement radical, créé en 1901, sous le nom de Parti Radical, est le plus ancien parti politique français. Les valeurs qu’il porte -fondement sur lequel il s’est construit -restent plus que jamais d’actualité : la République laïque et solidaire, l’enseignement gratuit pour tous, la liberté d’entreprendre et le droit à la formation tout au long de la vie. L’humanisme est aussi au cœur de la pensée radicale, en ces termes qui ouvrent le socle des valeurs du Parti radical : « Il n’est rien dans l’ordre politique qui soit au-dessus de la personne humaine ». Les valeurs du Mouvement Radical, profondément sociales et républicaines, correspondent à ma vision de l’engagement, dans laquelle l’humain est toujours au cœur de la politique.

Ces valeurs m’encouragent naturellement à défendre l’accès des français de l’étranger aux services publicques à commencer par l’éducation, ce qui m’a poussé à devenir membre du Conseil d’administration du lycée français de Bogota durant 12 ans. Au cours de ce mandat d’administrateur, fidèle àa mes idéaux d’éducation gratuite et universelle, j’ai obtenu l’octroi de dizaines de bourses pour les enfants de nos compatriotes en situation financière précaire. Tel un parrain, j’ai suivi le parcours de ces enfants, qui ont, par la suite, effectué très souvent leurs études universitaires en France et sont aujourd’hui des universitaires brillants et des professionnels reconnus.

Ces valeurs m’encouragent naturellement à défendre l’accès des français de l’étranger aux services publicques à commencer par l’éducation, ce qui m’a poussé à devenir membre du Conseil d’administration du lycée français de Bogota durant 12 ans. Au cours de ce mandat d’administrateur, fidèle àa mes idéaux d’éducation gratuite et universelle, j’ai obtenu l’octroi de dizaines de bourses pour les enfants de nos compatriotes en situation financière précaire. Tel un parrain, j’ai suivi le parcours de ces enfants, qui ont, par la suite, effectué très souvent leurs études universitaires en France et sont aujourd’hui des universitaires brillants et des professionnels reconnus.

Ces valeurs m’encouragent naturellement à défendre l’accès des français de l’étranger aux services publicques à commencer par l’éducation, ce qui m’a poussé à devenir membre du Conseil d’administration du lycée français de Bogota durant 12 ans. Au cours de ce mandat d’administrateur, fidèle àa mes idéaux d’éducation gratuite et universelle, j’ai obtenu l’octroi de dizaines de bourses pour les enfants de nos compatriotes en situation financière précaire. Tel un parrain, j’ai suivi le parcours de ces enfants, qui ont, par la suite, effectué très souvent leurs études universitaires en France et sont aujourd’hui des universitaires brillants et des professionnels reconnus.

L’accès à la santé compte également parmi mes priorités, et c’est au travers de la Caisse des français de l’étranger (CFE) (la Caisse de sécurité sociale des français de l’étranger) que je m’engage concrètement pour que les français de l’étranger puissent bénéficier de prestations santé de qualité. jJe siège au Conseil d’administration de la Caisse des Français de l’étranger depuis 2009 où(j’ai été réélu en 2015 pour un mandat de 6 ans).

L’accès à la santé compte également parmi mes priorités, et c’est au travers de la Caisse des français de l’étranger (CFE) (la Caisse de sécurité sociale des français de l’étranger) que je m’engage concrètement pour que les français de l’étranger puissent bénéficier de prestations santé de qualité. jJe siège au Conseil d’administration de la Caisse des Français de l’étranger depuis 2009 où(j’ai été réélu en 2015 pour un mandat de 6 ans).

L’accès à la santé compte également parmi mes priorités, et c’est au travers de la Caisse des français de l’étranger (CFE) (la Caisse de sécurité sociale des français de l’étranger) que je m’engage concrètement pour que les français de l’étranger puissent bénéficier de prestations santé de qualité. jJe siège au Conseil d’administration de la Caisse des Français de l’étranger depuis 2009 où(j’ai été réélu en 2015 pour un mandat de 6 ans).

Pour mon engagement auprès des français de l’étranger, j’ai eu l’honneur d’être récompensé par le gouvernement français à deux reprises. le président Jacques Chirac m’a nommé, sur sa réserve personnelle, Chevalier de l'Ordre National du Mérite en 2002. J’ai par la suite été nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 2005, puis Officier de l'Ordre National du Mérite. Jai été particulièrement heureux d’en recevoir les insignes en 2010 des mains d’ Anne-Marie Idrac, Secrétaire d'État chargée du Commerce extérieur

Pour mon engagement auprès des français de l’étranger, j’ai eu l’honneur d’être récompensé par le gouvernement français à deux reprises. le président Jacques Chirac m’a nommé, sur sa réserve personnelle, Chevalier de l'Ordre National du Mérite en 2002. J’ai par la suite été nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 2005, puis Officier de l'Ordre National du Mérite. Jai été particulièrement heureux d’en recevoir les insignes en 2010 des mains d’ Anne-Marie Idrac, Secrétaire d'État chargée du Commerce extérieur

Pour mon engagement auprès des français de l’étranger, j’ai eu l’honneur d’être récompensé par le gouvernement français à deux reprises. le président Jacques Chirac m’a nommé, sur sa réserve personnelle, Chevalier de l'Ordre National du Mérite en 2002. J’ai par la suite été nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 2005, puis Officier de l'Ordre National du Mérite. Jai été particulièrement heureux d’en recevoir les insignes en 2010 des mains d’ Anne-Marie Idrac, Secrétaire d'État chargée du Commerce extérieur

: Lors de la remise de la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur au Sénat en 2005, en compagnie de l’Ambassadeur de France en Colombie Daniel Parfait

: Lors de la remise de la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur au Sénat en 2005, en compagnie de l’Ambassadeur de France en Colombie Daniel Parfait

: Lors de la remise de la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur au Sénat en 2005, en compagnie de l’Ambassadeur de France en Colombie Daniel Parfait

previous arrow
next arrow
PlayPause
Full screenExit full screen